Producteur vers Nyons, Vaison-La-Romaine et Drôme Provençale

Producteur de fruits de Provence vers Nyons, Vaison-La-Romaine et Drôme Provençale

Produire des fruits, des légumes, des olives, du vin…c’est avant toute chose avoir un amour immodéré de sa terre. Un amour suffisamment puissant pour travailler et respecter ces sols généreux mais aussi parfois rudes. Sous le climat unique de notre Drôme Provençale aux amplitudes thermiques importantes, le producteur doit sans cette s’adapter aux caprices de la météo. Ici, nous ne cherchons jamais à dompter la nature, nous nous adaptons. La principale qualité d’un producteur réside dans sa patience et dans son humilité face aux éléments naturels.

producteur de melon près de Nyons
Confiture du domaine des arches près de nyons et vaison la romaine, en drôme provençale, dans les baronnies


Producteur de générations en générations
vers
Vaison-La-Romaine, Nyons, et Drôme Provençale

Depuis la création de notre domaine par nos aïeux, en 1851, nous sommes la sixième génération à travailler cette terre. Au fil des ans, des caprices du ciel, de nos personnalités, nous avons appris à faire fructifier ces terres provençales. Dans notre famille nous sommes producteur de génération en génération. Notre terroir, nous l’apprenons, nous l’apprivoisons depuis notre plus jeunes âge grâce aux conseils avisés de nos pères et de nos grand père. En notre qualité de producteur, nous savons que pour que les fruits et les légumes de notre domaine offrent toutes les qualités nutritives et gustatives, il faut les laisser pousser en paix, la nature est d’une générosité exceptionnelle lorsque l’on sait travailler avec elle.

Producteur de bonheur vers
Drôme Provençale, Nyons, Vaison-La-Romaine


Si, pour nombre d’estivants, la Provence est synonyme de vacances, de chaleur et de douceurs, ce n’est pas sans raison. Ici, nous sommes producteur de bonheur. Producteur de couleurs, de saveurs, de senteurs aussi puissantes qu’emblématiques. Terre de légendes, la Provence est aussi une région balayée par le Mistral et bercée par le chant des cigales. Peut être plus qu’ailleurs, nous vivons ici au rythme des saisons qui ne manquent pas de nous rappeler notre situation méditerranéenne avec un soleil d’été brûlant qui gorge nos fruits de sucre. Contre toutes attentes, nos hivers sont rudes et le Mistral vient accentuer les morsures d’un froid cinglant. Mais aucun des caprices du ciel ne saurait empêcher le producteur de Provence de travailler cette terre unique.

producteur de fraise

Fruits du moment

Prunes, raisins, pommes et poires

Concours Général de Paris


Récompense : Médaille d’OR pour notre Tapenade AOP Nyons

Ce concours a lieu chaque année lors du salon de l’Agriculture à Paris

Cadeaux gourmands à offrir

Un cadeau s’offre à tout moment de l’année, aussi pour un cadeau gourmand et local, offrez des produits du terroir : vin Côtes du Rhône, olives, huile d’olive et tapenade AOP Nyons, confiture, jus de fruit… (composition sur mesure)

Gratin de poireaux au parmesan

4 – 5 (600-700g) de poireaux, 1 gousse d’ail, 20 g de beurre, 1 c à s d’ huile d’olive, 2 brins de thym, 25 cl de crème liquide, 80 g de parmesan râpé, Sel et poivre.

Préchauffer le four à 200°C (th. 6-7).

Couper l’extrémité des poireaux, le pied et les feuilles vertes (Conserver le vert pour faire une soupe ou parfumer un bouillon de cuisson). Couper les en rondelles assez épaisses. Les rincer abondamment sous l’eau et laisser égoutter.

Peler et couper finement la gousse d’ail.

Dans une poêle, faire chauffer l’huile d’olive et le beurre. Ajouter l’ail et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit bien coloré. Ajouter les rondelles de poireau et le thym. Bien mélanger. Laisser cuire pendant 10 à 15 minutes, le temps que les poireaux soient fondants. Saler et poivrer (saler très peu car le parmesan va s’en charger).

Verser la crème liquide et 60 g de parmesan râpé. Mélanger bien et déposer les poireaux à la crème dans un grand plat à gratin ou dans des ramequins individuels.

Parsemer le gratin du reste de parmesan râpé et enfourner pendant 10 à 15 minutes jusqu’à ce que le gratin soit bien doré.

recette Interfel